En Bretagne, une ancienne chanteuse devenue restauratrice reprend le micro pour sauver son établissement

Face l’épidémie et aux contraintes liées aux mesures sanitaires pour y faire face, les restaurateurs tentent de se réinventer pour s’en sortir. Dans une petite commune des Côtes-d’Armor, une restauratrice, ancienne chanteuse professionnelle, a décidé de proposer des concerts d’après repas pour continuer à attirer les clients.

Désormais à L’auberge basque d'Helena et Peio Borda, c’est entrée-plat-dessert... et chansons. Ce couple de restaurateurs installé à Callac, petite commune des Côtes-d’Armor située entre Guingamp et Carhaix, a subi de plein fouet la crise du Covid. Les nombreux cars de touristes qui faisaient escale dans leur auberge ont disparu et les comptes sont passés dans le rouge. Mais comme le dit Peio, pas question de renoncer, pas question de déposer le bilan. Alors le couple a eu l’idée de proposer un petit récital à ses clients à la fin du repas chaque dimanche.

"Artiste-cheffe"

Vingt ans qu’Helena n’était pas montée sur scène. Dans une autre vie, celle qui aujourd’hui s’active derrière les fourneaux, était chanteuse dans des casinos, des grands hôtels ou des navires de croisière. Par amour pour Peio et pour ce restaurant qui compte énormément pour eux deux, elle a accepté de reprendre le micro : "Je ne pense pas rester là à faire mes foies gras jusqu’à 90 ans, mais j’aime mon travail donc c’est juste redonner un coup de fouet à cette affaire que j’adore".

Sitôt les desserts envoyés, Helena troque sa veste de cuisine pour son costume de scène et entame son récital qui va durer plus d'une heure. Et cela semble fonctionner : ce midi-là, la salle était comble et les convives ravis. Comme une parenthèse enchantée…

Vous êtes à nouveau en ligne