Couvre-feu : les restaurateurs concernés ne cachent pas leur désarroi

France 2

L’instauration d’un couvre-feu annoncé par Emmanuel Macron, mercredi 14 octobre au soir, a plongé les restaurateurs dans le désarroi. Déjà durement touchés par la crise sanitaire, certains n’ont guère plus d’espoir.

Mercredi 14 octobre au soir, le président de la République, Emmanuel Macron, a annoncé l’instauration d’un couvre-feu à partir de samedi 17, pour l’Île-de-France et huit métropoles. Cette mesure, qui s’étend de 21 heures à 6 heures, va entraîner des conséquences fâcheuses pour les restaurateurs, déjà touchés durement par la crise. Pour Olivier Lejeune, restaurateur de six établissements à Lille (Nord), c’est un coup de massue. "C’est simple, c’est 60 % du chiffre d’affaires", témoigne-t-il.

Les repas du soir sont essentiels

En effet, d’après lui, les midis engrangent moins de bénéfices car il s’agit surtout de plats du jour. "C’est quand même très tôt 21 heures. À 20h30 maximum, il faut qu’on soit partis de l’endroit où l’on est", juge un de ses clients qui est aussi dépité. À Marseille (Bouches-du-Rhône), les restaurateurs sont aussi très inquiets. "Pour moi, 21 heures, ce n’est pas possible ! Je ne sais pas où on va, c’est très très compliqué pour moi et mes confrères. Il y a des établissements, je ne sais pas comment ils vont s’en sortir", estime l’un d’entre eux.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne