Couvre-feu : la chasse aux soirées interdites

France 2

Depuis le début de la pandémie de Covid-19, les lieux festifs ont été fermés. Pourtant, des soirées clandestines voient le jour. Les contrôles de police se multiplient. Les équipes de France 2 ont suivi un équipage de police.

En raison de la pandémie de Covid-19, tous les lieux festifs ont été fermés. Malgré l'interdiction, des soirées clandestines voient le jour. À Paris, comme dans d'autres métropoles, les contrôles se multiplient. Pourtant, vendredi 16 octobre, des individus ont organisé un anniversaire en plein air. À Paris, en zone d'alerte maximale, les rassemblements de plus de six personnes sont interdits, même avant minuit.

135 euros d'amende pour non-respect du couvre-feu

À 2h30, un équipage de police est appelé dans le centre de Paris. Une boîte de nuit, censée être fermée depuis le mois de mars en raison des mesures sanitaires, accueille des fêtards. "Ils ont tout dégagé dehors et nous éjectent comme des malpropres", explique une fêtarde. Les policiers font de la pédagogie. Mais dès le samedi 17 octobre, les contrevenants s'exposent à 135 euros d'amende chacun. Le gérant risque une fermeture définitive.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne