Costa Rica : un paradis naturel à préserver

FRANCE 2

Le Costa Rica, pays tropical extrêmement préservé, attire de plus en plus de touristes pour ses jolies plages et ses forêts luxuriantes. Pour se protéger du tourisme de masse, le pays semble avoir trouvé la parade.

Visiter le Costa Rica, c'est pénétrer une nature intacte où se mêlent presque tous les écosystèmes : mangroves, volcans, forêts luxuriantes, plages bordées de cocotiers... Sa situation privilégiée entre le Pacifique et les Caraïbes en fait un concentré unique de biodiversité, un eldorado pour animaux qui attire toujours plus de visiteurs, notamment des Français, au nombre de 70 000 en 2018. Mais alors, comment développer le tourisme tout en préservant ce patrimoine naturel ?

6% de la biodiversité mondiale

À trois heures de San José, la capitale, sur la côte pacifique, le parc Manuel Antonio. 16 km² où il suffit de bien tendre l'oreille, d'ouvrir l'œil, pour croiser singes, boas et même paresseux. Une immersion en pleine nature, c'est ce que voulaient deux Français, qui sillonnent le pays depuis dix jours. De surprise en découverte, le charme opère. Ils s'interrogent sur les conséquences de l'essor du tourisme. Outre la forêt tropicale, ce parc, le plus visité du pays, protège aussi une plage restée ainsi à l'état sauvage.

On compte 500 000 visiteurs par an, soit deux fois plus qu'il y a dix ans, mais ceux-ci sont très encadrés. Des fouilles sont systématiquement menées à l'entrée du parc pour éviter l'introduction d'aliments nuisibles aux animaux, des surveillants sont recrutés et le nombre de visiteurs est limité à 2 700 par jour. À travers une trentaine de parcs comme celui-ci, un quart du pays est classé aujourd'hui zone protégée. Cela représente 6% de la biodiversité mondiale. Le tourisme est le deuxième secteur économique du pays. L'an dernier, selon les chiffres officiels, près de 3 millions de visiteurs ont cédé à l'appel de la nature. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne