Les grands théâtres font leur déconfinement, malgré la menace d'une seconde vague de Covid-19

La crise sanitaire a durement touché le secteur des grands théâtres, notamment privés. Ils entament désormais leur reprise sur la pointe des pieds, mais avec beaucoup d’espoir et d’énergie du côté des comédiens et des directeurs de salles. Illustration au Théâtre Antoine, à Paris.

Le comédien François Berléand fait son retour, ému, au théâtre Antoine, à Paris. Il y retrouve son metteur en scène et son partenaire, François-Xavier Demaison. Leur spectacle est de ceux qui, d’ordinaire, attirent les foules et remplissent les caisses. Après des mois de fermeture, la directrice du théâtre a tout prévu pour respecter les mesures sanitaires : gel hydroalcoolique et distanciation physique avec marqueurs au sol.

Une trésorerie au plus bas

Dans les coulisses aussi, on s’affaire avec soulagement, même si chômage partiel et année blanche pour les intermittents ont aidé à passer le cap. Tous sont impatients de reprendre, d’autant plus que la trésorerie est partout à sec. Les salles ne pourront être remplies qu’aux trois-quarts. Pas forcément rentable, mais elles n’ont pas le choix. La plupart des théâtres privés rouvriront d’ici au mois de novembre, mais les castings ont, eux, déjà repris.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne