Coronavirus : les loisirs affectés

France 2

Face à la crise sanitaire du Covid-19, le secteur des loisirs doit faire au mieux pour protéger ses clients. Des mesures sanitaires qui ne sont pas sans affecter l'économie du secteur.

Un rang sur deux est ouvert au public. Une nouvelle mesure, adoptée par un cinéma de Compiègne, dans l'Oise, pour faire face à la crise sanitaire du Covid-19. Tous les cinémas du département ne peuvent accueillir que 50% de leur capacité. "C'est parfait, car le virus se communique à un mètre de distance", indique un spectateur. Pour le personnel, des gants sont désormais obligatoires pour servir le pop-corn et du gel hydroalcoolique est disponible en caisse.

"Il n'y a plus de rentrée d'argent"

Cela n'empêche pas le fait que les salles soient désertées. "Il n'y a plus de rentrée d'argent, c'est ça qui très compliqué. Virus ou pas virus, les crédits et taxes continuent quant à elles à être présentes", regrette le directeur du cinéma. Bien loin d'un foyer d'épidémie, ce casino de la Grande-Motte (Hérault) prend aussi des mesures exceptionnelles. Il faut tout désinfecter afin d'accueillir 900 clients, dont certains qui continuent d'être présents. "On a ce qu'il faut pour se laver les mains, mais on ne veut pas rentrer dans la psychose", souligne une joueuse.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne