Campings : des premières semaines estivales décisives

france 2

À cause de la crise sanitaire, neuf Français sur dix ont choisi de rester en France cet été. Actuellement, les campings ont un taux d'occupation de 15% inférieur à celui de l'an passé.

Cela fait 30 ans que cet habitant de Dunkerque, dans le Nord, passes ses étés dans ce camping du Var à Roquebrune-sur-Argens. Cet été pourtant, le séjour a une saveur particulière. Pour sa fille, il y a quelques petits détails qui ont changé. "La discothèque ou les soirées mousse, ça manque un peu", confie la jeune fille. L'établissement n'affichera pas complet cet été. Malgré quelques appels à la réception, le planning des réservations reste clairsemé.

Une baisse de plus de 30% au mois de juillet

"Sur le mois de juillet on avait 1 500 séjours environ et cette année on en a 1 000. On peut quand même dire qu'on a une baisse de plus de 30%", explique Angélique, adjointe de direction du camping du "Domaine de la bergerie". 70 arrivées sont prévues samedi 11 juillet pour le premier gros week-end de l'été. C'est le double en temps normal. Un rythme plus lent qui permet aux équipes techniques de passer plus de temps à préparer les hébergements. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne