"Ça fait mal au cœur" : de nombreuses chaînes de restauration ne respectent toujours pas la loi sur le tri des déchets

Un plateau plein de déchets et d\'emballages chez McDonald\'s.
Un plateau plein de déchets et d'emballages chez McDonald's. (JEAN-FRANÇOIS FREY / MAXPPP)

La secrétaire d'État Brune Poirson veut que le tri des déchets soit respecté dans tous les restaurants d'ici fin 2021.

Coup de pression sur 15 chaînes de restauration rapide, dont Mc Donald's, KFC, Burger King ou encore La Brioche Dorée. Ces enseignes sont conviées à une réunion, mardi 11 juin au ministère de la Transition écologique et solidaire, pour leur rappeler les règles sur la gestion des déchets.

La secrétaire d'État Brune Poirson veut faire respecter en salle et en cuisine l'obligation de tri des "biodéchets", mais aussi des papiers, cartons, métaux, du verre et du plastique, en vigueur depuis 2016. L'objectif est que 70% des restaurants soient en conformité d'ici la fin de l'année 2019 et 100% fin 2021.

Le restaurant McDonald\'s des Champs-Élysées.
Le restaurant McDonald's des Champs-Élysées. (BENJAMIN ILLY / RADIOFRANCE)

Dans le restaurant Mc Donald's des Champs Elysées à Paris, il y a encore de gros efforts à faire. La foule et le service continu font que les poubelles se remplissent vite, très vite. Les clients n'ont pas d'autres choix que de ne pas trier. "Il n'y a qu'une seule et même poubelle", déplore un client.

Il en faudrait au moins trois, pour chaque catégorie de déchets mais tous vont dans le même sac. "On est vachement concernés par l'écologie et tout ça et on aimerait qu'au McDonald's, il y ait des choses de faites", ajoute une cliente.

Seuls 10% des restaurants ont mis en place le tri sélectif

"C'est dépitant, ça fait mal au cœur quand même", regrette Thibault Turchet, le responsable des affaires juridiques au sein de l'association Zero Waste France. "La majorité est recyclable, mais le mélange rend la recyclabilité impossible. Vous aurez des liquides dans la poubelle, de la nourriture, des cartons, du plastique. Ce sont surtout les liquides qui souillent tous ces déchets et donc mission impossible pour le recyclage. Ça va finir à l'incinérateur, avec toutes les pollutions associées à ce type de traitement."

Thibault Turchet, de l\'association Zero Waste France.
Thibault Turchet, de l'association Zero Waste France. (BENJAMIN ILLY / RADIOFRANCE)

Depuis le 1er janvier 2016, le non-respect de l'obligation de tri dans ce type de restaurant est puni, en théorie, d'une peine de 75 000 euros d'amende et deux ans de prison. McDonald's France reconnait que seulement 10% de ses établissements ont mis en place le tri sélectif en salle pour l'instant, mais promet d'atteindre 100% d'ici 3 ans.

Vous êtes à nouveau en ligne