Arrière-saison : inquiétude dans le monde du tourisme

L’absence des retraités et les étrangers, amateurs des vacances en septembre, affaiblit encore davantage le secteur touristique. 

Dans ce village vacances à Erquy (Côtes-d'Armor), le taux d’annulation pour le mois de septembre est de 30%. "On essaye de rattraper en faisant de la communication pour les personnes qui ont moins peur", confie l’hôtelier Bruno Hernot, qui aurait aimé un rebond de fréquentation après une baisse importante de son activité depuis le début de l’été. Dans les Côtes-d'Armor, l’absence des retraités et des touristes étrangers risque de causer du tort aux professionnels du tourisme. Avec les mesures de quarantaine, plus aucun touristes anglais sur le port.

Innover pour attirer les touristes

Pour sauver la saison, les professionnels s’adaptent et rivalisent d’ingéniosité pour séduire les clients. La grotte de Clamouse à Montpellier (Hérault) doit accueillir deux fois moins de touristes par visite. Les réservations pour le mois de septembre ont chuté d'un tiers, alors les gérants parient sur un nouveau type de clientèle : les entreprises. Leur idée, organiser dans la crotte des "escape-games" pour favoriser la cohésion de groupe.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne