Airbnb : entrée en vigeur de la taxe de séjour

France 2

Cette mesure était réclamée par les hôteliers face à la concurrence du géant internet, elle s'applique maintenant à 18 grandes villes.

Annecy : son lac, sa vieille ville, ses canaux, une destination très prisée l'été, mais aussi le reste de l'année. Il y aurait ici environ un millier de logements loués via la plateforme Airbnb comme cette petite maison au calme en plein centre. Un peu plus de deux cents euros la nuit pour cinq personnes et désormais en plus pour les locataires, la taxe de séjour. 

Bilan mitigé

Cet autre propriétaire loue son logement 70 euros la nuit, il n'a rien contre la collecte de la taxe à condition de préserver sa marge. À une heure d'Annecy, Chamonix au pied du mont Blanc, ici cela fait déjà un an que Airbnb a mis en place la collecte de la taxe de séjour, sous la pression notamment des hôteliers qui dénoncent la concurrence déloyale des particuliers. Un an après, pour les professionnels le bilan est mitigé.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne