AccorHotels vise la participation de l'État dans Air France

France 3

L'État a encore un pied dans Air France avec 14% du capital. Le groupe hôtelier AccorHotels est prêt à racheter tout ou partie de ses actions.

Air France/KLM et AccorHotels, deux poids lourds qui pourraient se rapprocher. Le groupe hôtelier l'a confirmé lundi 4 juin. Il envisage d'entrer au capital de la compagnie aérienne en rachetant une partie ou la totalité des actions détenues par l'État français : 14,3%. Bercy ne ferme pas la porte.

Une opération imprévue

AccorHotels précise qu'il n'y a aucune certitude sur ce projet, mais ça fait longtemps qu'Air France/KLM intéresse le groupe. Ce rapprochement permettrait de rester concurrentiel au niveau mondial. Un argument de poids pour convaincre l'État de céder ses parts. Mais cette opération serait une surprise. Jusqu'ici Air France/KLM ne figurait pas sur la liste des entreprises dont l'État souhaite se désengager. Aéroports de Paris, Engie et la Française des jeux étaient les seules privatisations envisagées. Objectif : alimenter le fonds pour l'innovation de rupture, une cagnotte de 10 milliards d'euros pour soutenir les entreprises qui misent sur les nouvelles technologies.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne