Ostréiculteurs : de la main-d'œuvre polonaise en renfort

FRANCE 2

Dans la Manche, les ostréiculteurs sont confrontés à un manque de main-d'œuvre et ils se tournent vers du personnel étranger, en l'occurrence, polonais. 

Ils ne maîtrisent pas encore complètement le français, mais connaissent déjà par cœur les gestes du métier. Ces deux Polonais ont quitté leur pays et leur famille il y a quatre mois pour venir travailler dans cette exploitation d'ostréiculture dans la Manche. Ils ont été embauchés en CDD pour 1 237 € net par mois. Un salaire bien loin de celui auquel ils étaient habitués en Pologne.

Une main-d'œuvre indispensable

"En Pologne, on est payé 415 € par mois pour un travail très dur. Ici on gagne trois fois plus d'argent et le travail est plus facile", raconte Marta. Dans cette petite commune de Normandie, ils sont en tout une dizaine de Polonais à travailler pour des ostréiculteurs. Une main-d'œuvre étrangère indispensable, faute de candidats français. Les conditions d'embauches de cette main-d'œuvre étrangère sont les mêmes que pour les travailleurs français : 39 heures de travail par semaine, payées au smic.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne