Voir la vidéo
France 2

Grandes marées : la pêche à pied attire

C'est un métier pour lequel il vaut mieux être matinal. Au Crotoy, dans la baie de Somme, l'activité est consacrée à la coque, et cette année, la profession accueille une nouvelle recrue, Mélissa Chaumette. "Au début, les muscles tirent. C'est sûr. C'est un métier d'hommes", confie-t-elle. Comme elle, une vingtaine de femmes sur 224 pêcheurs à pied ont obtenu leur licence professionnelle.

Un métier très encadré

Comme ses collègues, elle devra faire face aux rigueurs de la pêche à pied, notamment l'hiver quand il gèle. C'est un métier exigeant et très réglementé : 90 kg de coques par personne, chacune d'un calibre de 27 mm au moins. Les outils sont également encadrés. Mais le savoir-faire transmis de génération en génération réside surtout dans le geste et l'observation minutieuse des gisements.

Le JT
Les autres sujets du JT
plus