Vol de cocaïne au 36, quai des Orfèvres : dix ans de prison requis contre l’ex-policier Guyot

France 3

On connaîtra ce vendredi 17 mars après-midi le jugement dans l'affaire du vol de cocaïne au 36, quai des Orfèvres. Dix prévenus comparaissent et le principal mis en cause est un policier de la brigade des stupéfiants.

Ce vendredi 17 mars, les réquisitions sont lourdes : dix années de prison sont requises contre le policier de la brigade des stupéfiants Jonathan Guyot dans l'affaire du vol de cocaïne au 36, quai des Orfèvres. "La peine maximum a été requise à l'encontre de Jonathan Guyot. Une peine de dix ans ferme et l'interdiction définitive d'exercer le métier de policier. Il faut dire que son attitude arrogante et sa défense calamiteuse - jusqu'au bout il n'a pas cessé de nier même l'évidence - y sont sans doute pour quelque chose dans la sévérité de ces réquisitions", explique Nathalie Perez en direct devant le palais de justice de Paris.

5 ans de prison ferme requis contre Farid Kharraki

En ce qui concerne Farid Kharraki, l'homme qui a fait basculer le procès en affirmant que c'était bien Jonathan Guyot qui lui avait remis les 50 kilos de cocaïne destinés à un trafiquant de drogue, pour son rôle d'intermédiaire, le procureur a requis cinq ans de prison ferme. "Enfin, pour les huit autres prévenus, des peines plus légères ont été requises allant de 50 000 euros d'amende à trois ans de prison ferme. Selon le procureur, ce sont des très proches de Jonathan Guyot. Ils ont tous agi par amour, par amitié ou par loyauté, ce qui constitue des circonstances atténuantes. Le jugement est attendu à 14 heures", conclut le journaliste.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne