Violences faites aux femmes : le gouvernement va lancer un "contrat local" pour améliorer la prévention

La secrétaire d'État chargée de l'égalité femmes-hommes Marlène Schiappa annonce lundi sur France Inter l'instauration dans deux mois d'un nouveau dispositif pour améliorer la prévention contre les violences conjugales.

Le gouvernement va lancer en septembre un "contrat local" pour améliorer la prévention et l'information sur les violences conjugales, annonce sur France Inter lundi 2 juillet la secrétaire d'État chargée de l'égalité femmes-hommes, Marlène Schiappa.

Ce nouveau dispositif, qui devrait être mis en place d'ici deux mois, est annoncé une semaine après la mort d'une femme en Alsace, tuée par son ancien compagnon, et malgré le "téléphone grand danger" qu'elle avait activé.

"À partir de la rentrée, nous mettons en place dans chaque département et autour de chaque préfet un contrat local contre les violences faites aux femmes, avec des informations partagées entre la santé, les urgentistes, la justice, les procureurs, les forces de l'ordre, les élus locaux, les travailleurs sociaux", explique Marlène Schiappa. "Le but est de faire mieux circuler l'information et de faire sortir ces femmes de chez elles, et les protéger davantage jusqu'à ce qu'elles soient totalement en sécurité."

La secrétaire d'État préconise aussi une amélioration du financement de ce "téléphone grand danger", afin de multiplier les équipements et un assouplissement des règles d'obtention de l'appareil. Actuellement, une décision de justice est nécessaire, et seul l'État peut le financer.

Vous êtes à nouveau en ligne