Violences conjugales : une plateforme pour briser le silence

France 2

Le quarantième féminicide de l’année en France a eu lieu près de Lyon, mardi 28 juillet. Comment enrayer le fléau des violences conjugales ? Depuis plus d’un an et demi, une plateforme permet aux victimes de contacter directement des policiers spécialement formés. Cet outil numérique a déjà sauvé des vies.

Des milliers de messages qui décrivent harcèlements, agressions sexuelles, viols, violences conjugales. Sur cette plateforme, des appels au secours, tels qu' "il m’a retrouvé. J’ai peur". Un moyen pour les victimes de violences conjugales de rentrer discrètement en contact, sur internet, avec la police. C’est à cette plateforme que cette mère de famille anonyme doit sa survie. Elle, qui pendant plus de trois ans a subi les violences quotidiennes de son ex-compagnon. Coups, insultes et agressions à répétitions.

Des plaintes peu prises au sérieux dans les commissariats

"Il y a eu des violences devant mes enfants, il y a eu un viol devant ma fille de trois an, elle était présente dans le lit à ce moment-là… À la fin je me suis dit, ‘de toute façon je n’ai pas le choix’, un jour il va me tuer’. Je ne voyais plus que cette issue" témoigne-telle. Elle dépose alors cinq plaintes dans un commissariat de son quartier avec pour preuve les photos de ses blessures, mais aucun interlocuteur ne la prend alors au sérieux.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne