VIDEO. Victime de viol au sein de son couple, elle sort du silence

BRUT

Sous les menaces et les coups de son conjoint, Lina a été contrainte d'avoir des rapports sexuels avec lui. Elle se confie.

Au sein d'un couple, les violences physiques conduisent souvent à des violences sexuelles. Pendant 12 ans, en plus de subir les coups de son mari, Lina a été contrainte d'avoir des rapports sexuels avec lui. "Il s'imagine qu'on lui appartient et qu'on est un objet", explique-t-elle.

Pour le dissuader, elle dormait sur le canapé ou portait plusieurs couches de vêtements. Mais en vain. Lina savait que si elle refusait, elle connaîtrait "les représailles" de son conjoint, une menace qu'elle compare à une "épée de Damoclès" planant au-dessus d'elle. Malgré les évidences, il lui a fallu du temps avant de se l'avouer : elle a été victime de viol.

Ne pas avoir honte

Le viol conjugal est reconnu par la loi en 1990 et depuis 2006, il est passible de 20 ans de prison. En dépit de cette reconnaissance légale, peu de femmes osent franchir la porte d'un commissariat pour sortir du silence. Après toutes ces années de sévices physiques et sexuels, Lina n'a toujours pas porté plainte mais confie y réfléchir sérieusement. "J'ai envie de dire aux autres femmes qu'il faut en parler, qu'il ne faut pas en avoir honte", encourage-t-elle. 

Vous êtes à nouveau en ligne