VIDEO. "20h30 le dimanche" : le portrait de l'avocat Eric Dupond-Moretti

Physique imposant, verbe puissant, style direct… L’avocat pénaliste Eric Dupond-Moretti collectionne les acquittements depuis le début de sa carrière. Il monte aujourd’hui sur scène pour la première fois… Extrait du magazine "20h30 le dimanche" du 13 janvier 2019.

L’avocat pénaliste Eric Dupond-Moretti, qui était sur le plateau du magazine "20h30 le dimanche" (FacebookTwitter, #20h30LD) animé en direct par Laurent Delahousse, monte pour la première fois sur les planches à partir du 22 janvier 2019. Seul en scène dans A la barre, au Théâtre de la Madeleine, à Paris, il livre ses vérités....

Avant cette expérience théâtrale, la star du barreau a passé trente-cinq dans les prétoires et enregistré 150 acquittements. Pour celui qui est surnommé "Acquittator", servir la justice, c’est trouver le mot juste. Avec son style direct, il a défendu un handballeur, une prostituée, des hommes d’affaires, des footballeurs, des faibles comme des puissants…

"La parole a été pour moi une façon d’exister"

"Eric Dupond-Moretti est un punk. Il est dans le contraire du politiquement correct, mais il fait de telles démonstrations de ses idées qu’on ne peut qu’être d’accord avec lui", dit de lui le metteur en scène de son spectacle Philippe Lellouche. Le ténor du barreau a développé son éloquence dans sa jeunesse à Maubeuge (Nord), bien avant de commencer sa carrière : "Il y a des gens qui se distinguent en boîte de nuit. Ça n’a pas été mon cas... La parole a été pour moi une façon d’exister."

Claude Lelouch l’avait fait jouer en 2017 dans Chacun sa vie : "Je suis allé le voir plaider plusieurs fois et je me suis dit que c’était sûrement un immense, un colossal acteur…" D’un procès à un autre, l’avocat passe la sienne sur les autoroutes, dans les hôtels... : "Physiquement, c’est un métier difficile, mais c’est ma vie."

> Un portrait signé Nicolas Lemarignier.

Vous êtes à nouveau en ligne