Tariq Ramadan mis en examen pour viols

FRANCE 2

Tariq Ramadan a été mis en examen vendredi 2 février au soir à Paris et incarcéré. Le théologien suisse est visé par deux plaintes de femmes qui l’accusent de viol. Le point sur cette affaire.

Tariq Ramadan a passé sa première nuit en prison après deux jours de garde à vue. Il est mis en examen pour viol et viol sur personne vulnérable. Pour l’un des avocats des victimes présumées, Me Éric Morain, c’est une étape importante : "On nous avait dit il y a trois mois et demi que tout ça était des affabulations, que Henda Ayari avait un livre à vendre, et puis il y a eu une deuxième plaignante , la fameuse Christelle que je représente, et puis il y a eu une enquête, une enquête absolument incroyable, on en est à 600 pages d’enquête", explique-t-il.

"Il m’a littéralement sauté dessus"

Christelle, âgée de 40 ans, dit avoir été violée par l’islamologue à Lyon en 2009. Selon elle, l’agression a eu lieu dans une chambre d’hôtel. Lui, il nie tout rapport sexuel. Pour appuyer son témoignage, Christelle a décrit une cicatrice intime. Tariq Ramadan en a confirmé l’existence. Une autre femme porte les mêmes accusations : Henda Ayari, âgée de 40 ans. Le viol qu’elle dénonce remonterait à 2012 dans un hôtel parisien. Là encore, le prédicateur nie. "Il m’a littéralement sauté dessus", expliquait-elle en octobre 2017, "je l’ai repoussé, mais comme il est plus fort que moi, il m’a forcée puis après il m’a frappée, il m’a vraiment frappée très fort, il m’a giflée, ensuite il m’a étranglée donc il m’a coupé la respiration, et ce soir-là j’ai vraiment cru mourir." Une mise en examen qui écorne un peu plus l’image de cet intellectuel controversé.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne