Sardaigne : le sable qui peut coûter cher

FRANCE 2

Des touristes français ont été interpellés en Sardaigne avec 40 kilos de sable dans leurs valises. Ils risquent jusqu'à six ans de prison.

Il est réputé pour sa blancheur. Un souvenir de Sardaigne, mais il peut vous conduire en prison. Un couple de Français a été arrêté par la police italienne pour avoir tenté de rapporter 40 kilos de sable blanc dans 14 bouteilles en plastique. En Italie, c'est un délit, car le sable est considéré comme un bien protégé. "Il faut que tous les visiteurs prennent conscience de la situation pour que ce patrimoine reste intact. L'environnement, c'est le bien le plus précieux qu'on peut laisser derrière nous", explique Gianni Lampis, conseiller régional italien pour l'environnement.

En France aussi, prélever du sable en grande quantité est interdit

En France aussi, la législation est stricte. "Les extractions de matériaux sont limitées ou interdites lorsqu'elles risquent de compromettre directement ou indirectement l'intégrité des plages", peut-on lire dans le Code de l'environnement. En cas d'infraction, les amendes peuvent grimper jusqu'à 1 500 euros. Sur internet, le sable s'achète et se vend en quelques clics. Après l'eau et l'air, c'est la ressource la plus consommée au monde. Plusieurs dizaines de milliards de tonnes sont prélevées chaque année.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne