Rassemblement national : le parti sauvé financièrement ?

FRANCE 2

La justice a ordonné la saisie d'un million d'euros d'aides publiques attribué au Rassemblement national, soit deux fois moins que les réquisitions. Le parti de Marine Le Pen est-il sauvé financièrement ? 

L'enjeu était important pour le Rassemblement national (RN) à la cour d'appel de Paris, mercredi 26 septembre. À neuf heures, le verdict tombe. L'avocat du parti sort de l'audience avec le sourire. "C'est une première victoire. La cour a réduit le montant de la somme saisie", explique maître Rodolphe Bosselut. Sur les quatre millions d'euros de dotations publiques annuelles accordées au Rassemblement national, la justice avait décidé de saisir deux millions. La cour d'appel ramène la saisie à un million d'euros. La justice française, saisie par le Parlement européen, soupçonne le parti d'avoir fait passer ses employés pour des assistants parlementaires de ses députés européens. Bruxelles estime le préjudice à sept millions d'euros.

Près de 700 000 de dons en provenance des militants

"Je rappelle que deux millions avaient été saisis en juillet dernier. Cela nous avait porté préjudice pendant deux mois. Le RN avait dû restreindre ses activités politiques. Une partie de cette somme a été restituée, mais nous allons aller en cassation", déclare Jean-Lin Lacapelle, délégué national aux ressources du Rassemblement national. Le parti avait pu bénéficier de 700 000 euros de dons venant de ses militants. Dans un tweet, Marine Le Pen a remercié ses donateurs et va leur demander un nouvel effort financier. Il manque encore 300 000 euros au parti pour compenser la saisie de ses aides publiques. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne