Radicalisés : quelle surveillance en prison ?

FRANCE 2

Combien y a-t-il de détenus radicalisés en prison et comment sont-ils gérés ?

Les détenus radicalisés, l'une des principales inquiétudes des services antiterroristes. Sur les 70 000 détenus en France, 400 purgent des peines pour terrorisme. 2 000 sont suivis pour radicalisation. Quelle est leur surveillance ? En France, trois prisons sont dotées de quartiers d'évaluation de la radicalisation où les détenus extrémistes restent quatre mois maximum. Avec pour eux, un programme sur mesure avec médecins, psychologues, éducateurs.

Placés en cellule individuelle

Selon leur profil, détenu prosélyte ou détenu sous influence, ils sont repartis dans une vingtaine de prisons en France. Les plus dangereux sont placés en cellule individuelle. En fonction de leur comportement, ils changent régulièrement de secteur ou de prison. S'ajoute à cela une surveillance discrète par les services pénitentiaires. Pour les syndicalistes pénitentiaires, le suivi n'est pas à la hauteur à la sortie de prison.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne