Procès de Jonathann Daval : la réclusion criminelle à perpétuité requise par l’avocat général

FRANCE 2

Le procès de Jonathann Daval touche à sa fin, samedi 21 novembre. L’avocat général a requis la réclusion criminelle à perpétuité contre l’accusé, qui comparaît devant la Cour d’assises de Vesoul (Haute-Saône) pour le meurtre de son épouse, Alexia, en octobre 2017.

C’est l’épilogue d’une affaire qui a ému la France entière. Le procès de Jonathann Daval, qui comparaît devant la Cour d’assises de Vesoul (Haute-Saône), pour le meurtre de sa femme, Alexia, en octobre 2017, est entré dans sa dernière journée. Samedi 21 novembre, l’avocat général a prononcé un réquisitoire sévère à l’encontre de l’accusé et requis la peine maximale : la réclusion criminelle à perpétuité. " 'Vous allez juger trois crimes', a dit l’avocat général en s’adressant aux jurés. 'Le meurtre épouvantable d’Alexia Daval, la crémation de son corps et l’accusation de sa famille'", relate la journaliste de France Télévisions, Nathalie Perez, en direct de Vesoul.

Un "manipulateur, un simulateur, un menteur"

La théorie de la dispute qui a mal tourné ne tient pas, selon lui, pas plus que celle de l’homme humilié, écrasé. Pour l’avocat général, Jonathann Daval est un "manipulateur, un simulateur, un menteur". "'Il avait préparé un scénario, celui du crime parfait', a-t-il dit, avant de requérir la réclusion criminelle à perpétuité. Pour l’heure, ce sont les avocats de l’accusé qui sont en train de plaider. Le verdict est attendu en fin de journée", précise Nathalie Perez.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne