Procès Daval : la partie civile accuse Jonathann

Dans le procès de Jonathann Daval, le verdict doit être rendu samedi 21 novembre. L'audience est suspendue après une cinquième journée devant la Cour d'assises de Vesoul (Haute-Saône).

Le bâtonnier Gilles-Jean Portejoie aura plaidé, vendredi 20 novembre au soir, en dernier aux assises de Haute-Saône pour porter la colère de la famille d'Alexia Daval, les Fouillot. De la colère mais également de la résignation, décrit notre journaliste Clément Jeannin depuis Vesoul. La mère d'Alexia a pu s'adresser une dernière fois à son ex-gendre et lui demander d'expliquer les vraies raisons qui l'ont conduit à massacrer son épouse puis à brûler son corps dans un bois.

Peine maximale ?

Finalement, vendredi 20 novembre, l'informaticien n'a fait que pleurer et demandé pardon en expliquant que "la cocotte-minute avait explosé après tant de reproches". "Tant pis Jonathann, je te souhaite un bon séjour en prison", a lâché Isabelle Fouillot. Samedi 21 novembre auront lieu la plaidoirie de la défense et les réquisitions. Le verdict sera attendu dans la foulée. Jonathann Daval encourt la réclusion criminelle à perpétuité.

>> Procès Daval : les réquisitions attendues samedi dans la amtinée

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne