Primes en liquide : un an de prison ferme pour Claude Guéant

France 2

L'ancien ministre de l'Intérieur a été condamné en appel à un an de prison ferme pour s'être remis des primes en liquide, à lui et à des membres de son cabinet entre 2002 et 2004.

Claude Guéant attendait une relaxe, mais visiblement son système de défense n'a pas convaincu les juges ce lundi 23 janvier. L'ancien ministre est condamné à un an de prison ferme au lieu des deux ans avec sursis du premier procès. Entre 2002 et 2004, Claude Guéant est directeur de cabinet de Nicolas Sarkozy au ministère de l'Intérieur. Il décide de puiser dans l'enveloppe des frais d'enquête de la police pour les redistribuer à lui-même et à des membres de son cabinet en complément de salaire.

10 000 euros par moi en liquide

C'est une pratique qu'il n'a jamais considérée comme illégale. "C'est de l'argent qui n'avait pas de statut fiscal", déclarait-il en 2013. En tout, cela représentait 10 000 euros par mois, soit un total de 210 000 euros. Sa condamnation étant inférieure à deux ans de prison, elle peut être aménagée, par exemple sous la forme d'un bracelet électronique. Ce lundi soir, Claude Guéant s'est pourvu en cassation, ce qui suspend l'exécution de la peine.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne