PODCAST. "Au comptoir de l’info" : Dominique Verdeilhan, chroniqueur judiciaire de France 2

\"Au comptoir de l\'info\" est un podcast présenté par François Beaudonnet. 
"Au comptoir de l'info" est un podcast présenté par François Beaudonnet.  (SHUTTERSTOCK)

EPISODE 6. Son nom, son visage et sa voix sont associés aux plus grands procès, aux plus grandes affaires judiciaires françaises. Depuis 30 ans, Dominique Verdeilhan est le spécialiste justice d’Antenne 2 puis de France 2. Au moment de quitter les prétoires, il revient sur ces trois décennies d’histoire de la justice.

Le petit Grégory, le procès du pédophile belge Marc Dutroux, celui de Pierre Bodein alias "Pierrot le fou", le procès Papon, le stade de Furiani mais aussi des centaines d’autres affaires, Dominique Verdeilhan a tout couvert. Pour "Au comptoir de l'info", au moment de partir à la retraite, il revient sur sa carrière, au cours de laquelle il a pu suivre l’évolution de la justice et au travers elle, celle de la société française.

"Tu fais ton direct et ensuite tu vas chialer"  

Le procès qui l’a le plus ému est celui du pédophile Marc Dutroux. Le 27 avril 2004, Dominique Verdeilhan est l’un des rares journalistes à être autorisé à descendre dans la cave de la maison de Marcinelle. Une cache où sont mortes de faim Julie et Melissa, deux petites victimes de Marc Dutroux. Il raconte "l’ambiance de mort" qui règne dans cette cave. Il décrit le silence dans le bus qui ramène ensuite les participants du procès au tribunal d’Arlon. Il explique comment il a fait pour ne pas laisser paraître l’immense émotion qui le submerge lors de son intervention en direct dans le journal de 20 heures, quelques minutes plus tard. Mais il avoue qu’ensuite, il a été "chialer".

Le drame du stade de Furiani

Dominique Verdeilhan était présent – à titre personnel -  avec son fils sur la tribune du stade de Furiani en Corse, le 5 mai 1992, lorsque celle-ci s’est effondrée sous le poids des supporters. Un drame qui a fait 18 morts. Il raconte "avoir eu honte" d’avoir emmené son enfant sur cette tribune, alors qu’elle était visiblement fragile et inadaptée. Le journaliste et son fils sont sortis physiquement indemnes de cette catastrophe, mais psychologiquement traumatisés : ce qui les a sauvés, avoue t-il, c’est qu’ils sont "tombés sur des morts".

En France, il faudrait pouvoir filmer les procès

Alors qu’en France, il est interdit de filmer les procès, Dominique Verdeilhan estime que cette situation doit changer. Le paradoxe est en effet que le public connaît mieux le fonctionnement de la justice américaine que celui de la justice française. Des reportages réalisés dans les prétoires et diffusés en différé pourraient permettre, selon lui, de faire œuvre de pédagogie.

Vous pouvez vous abonner à cette série sur Spotify, Deezer, Apple Podcasts, Majelan et Tootak.

A propos du podcast :

"Au comptoir de l'info" est le premier podcast natif de France Télévisions. Sous forme d'interview journalistique, un acteur qui fabrique l'information télévisée du service public — un grand reporter, un cameraman, un présentateur — vient se livrer, raconter, dévoiler la manière dont il travaille. Dans une ambiance sonore de comptoir de café, il confie ses doutes, ses joies, mais aussi ses peurs lorsqu'il est sur le terrain ou en studio. La série est réalisée par François Beaudonnet, éditorialiste sur franceinfo (canal 27) et grand reporter à France 2. Ancien correspondant à Rome et Bruxelles, il a débuté en radio où il présentait le journal de 13 heures sur France Inter. 

Vous êtes à nouveau en ligne