Pesticides : l'arrêté d'interdiction pris par le maire de Langouet est-il légal ?

france 3

Le maire de Langouet, petite commune d'Ille-et-Vilaine, rêve d'une ville 100% écolo. Il comparaissait jeudi 22 août devant le tribunal administratif pour avoir pris un arrêté d'interdiction des pesticides. 

#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Une arrivée de rock star pour le maire de Langouët (Ille-et-Vilaine) au tribunal administratif de Rennes, jeudi 22 août. Soutenu par ses homologues, Daniel Cueff a posé une question préalable de constitutionnalité au tribunal sur la légalité de l'arrêté antipesticides qu'il a pris. "Il y a une carence de l'État. Le maire est habilité à tenir compte de cette carence et y pallier par des arrêtés", affirme-t-il.

Le maire a maintenu son arrêté antipesticides

Le maire de cette commune rurale s'estime dans son bon droit. "Quand il faut faire un arrêté qui protège les habitants de ma commune des pesticides de synthèse, l'État ne le fait pas. Je le fais pour lui", explique-t-il. La décision du maire révolte les agriculteurs de ce village breton. Depuis l'arrêté municipal du 18 mai dernier, les épandages de produits sanitaires sont interdits à proximité des habitations. "On est traités comme des pollueurs", regrette un agriculteur.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne