Logements insalubres : quels sont les recours ?

Face à l'insalubrité des logements, les locataires ont des recours, mais ils doivent absolument continuer de payer leur loyer le temps de la procédure. Justine Weyl fait le point en plateau.

Comment un locataire doit-il réagir en cas d'insalubrité dans son logement ? "La première chose à faire est de demander à votre propriétaire de réaliser les travaux, par exemple de remplacer la chaudière, de réparer une fuite ou d'installer une ventilation efficace en cas d'humidité excessive, explique la journaliste Justine Weyl en plateau. Faites-le par lettre recommandée afin de conserver une trace écrite. S'il ne fait rien, contactez votre mairie ou l'Agence régionale de santé, seuls ces inspecteurs sont qualifiés pour juger l'état du logement et forcer le propriétaire à agir."

Le propriétaire aussi peut se retourner contre le locataire

Il est aussi possible de lancer une procédure devant la justice, mais il ne faut en aucun cas arrêter de payer le loyer, sous peine de se mettre en faute aux yeux de la loi. Du côté du propriétaire, il peut récupérer son logement dans un mauvais état, cela arrive. "C'est couvert dès la signature du bail par le dépôt de garantie, qu'on appelle couramment la caution", précise la journaliste. Le propriétaire pourra conserver tout ou partie de cette somme si nécessaire, voire mettre en demeure le locataire pour payer le complément.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne