"Les régimes autonomes fonctionnent depuis des années", estime la représentante de SOS Retraites

Les professions libérales ont entamé une grève glissante sur plusieurs jours. La présidente du Conseil national des barreaux (CNB), Christiane Féral-Schuhl, est invitée du 23h de franceinfo. Elle vient défendre ces statuts.

Les professions libérales sont en grève depuis quelques jours, dénonçant un futur système de retraites qui va les pénaliser. "C'est la première fois qu'il y a une telle unité dans l'opposition à une réforme (…) 16 professions, majoritairement libérales, ont un point commun : leur régime autonome. Nous avons des régimes qui sont autogérés, ne coûtent pas un euro aux citoyens, nous finançons nous-mêmes cette caisse, nous avons pris les mesures contraignantes pour garantir sur l'avenir le montant de pension", avance Christiane Féral-Schuhl, représentante du collectif SOS Retraites et présidente du CNB (Conseil national des barreaux).

Une réduction des pensions de 35 %

Que demandent ces professions libérales au gouvernement ? "On observe depuis trois semaines que le gouvernement négocie avec des professions qui ont une capacité de blocage. Nous disons que nos régimes fonctionnent depuis des années. Il n'y a aucune raison objective de nous sortir de quelque chose qui fonctionne bien pour nous basculer dans un régime universel qui risque de doubler la cotisation qui va sur la part de revenus. Et ce doublement de revenus s'accompagne d'une réduction de pensions de 35%", tance Christiane Féral-Schuhl.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne