L'histoire secrète du 20 heures : le couac du gouvernement sur le congé de deuil d'un enfant

France 2

Le gouvernement et les députés LREM promettent de réparer leur erreur. Jeudi 30 janvier, ils avaient rejeté une proposition de loi permettant d'allonger le congé accordé pour le deuil d'un enfant, provoquant un tollé général.

12 jours de congé après la perte d'un enfant, au lieu de cinq actuellement, cela semblait une mesure qui aurait pu avoir la bénédiction du gouvernement. Jeudi 30 janvier, les députés discutent d'une proposition de loi centriste visant à allonger le congé de deuil parental. Muriel Pénicaud, la ministre du Travail, parle alors d'argent quand d'autres évoquent la mort d'un enfant. Un conseiller ministériel s'étrangle : "c'est une position de DRH, c'est une honte !"

Le gouvernement tente de réparer les dégâts

Une majorité de députés En Marche vote contre cette proposition. "On passe pour des blaireaux qui avons suivi comme un seul homme les consignes du gouvernement sans se poser de question", déplore alors un député LREM. À droite comme à gauche, c'est un tollé. Le lendemain, le gouvernement prend conscience de la boulette. Pour essayer de réparer les dégâts, lundi 3 février, il fait savoir que le congé à 12 jours sera finalement réintroduit dans la loi.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne