Justice : retour sur la mystérieuse affaire Kamel Kerrar

FRANCE 3

Kamel Kerrar a été retrouvé mort en 2014 pieds et poings liés dans une rivière près de Douai (Nord). Sa famille ne veut pas croire à la thèse du suicide et pointe des défaillances dans l'enquête.

Les deux grands frères de Kamel Kerrar ont accepté de revenir pour la première fois près de la Scarpe, le rivière au fond de laquelle a été retrouvé le corps de la victime le 26 décembre 2014 à Douai (Nord). Lorsque les policiers l'ont ramené sur la berge, ils constatent que ses mains sont liées par une écharpe et ses chevilles nouées avec ses propres lacets. Pourtant, l'enquête va conclure à un suicide, un scénario auquel la famille n'a jamais cru. Le célibataire de 43 ans vivait chez ses parents.

Une mauvaise rencontre ?

Atteint d'une sclérose en plaques, la maladie l'avait handicapé au niveau des mains. "C'était soi mon frère ou ma mère qui lui coupait la viande. C'est pour ça que quand on me dit qu'il a pu s'attacher avec sa main droite, c'est impossible", souffle Benamar Kerrar. A-t-il fait une mauvaise rencontre ? C'est ce que soutient la famille qui finit par obtenir la réouverture de l’enquête. L'autopsie conclut à l'absence de microalgues dans les poumons. La thèse du suicide par noyade ne s'impose pas. Si l'affaire est à nouveau classée sans suite, les avocats porteront plainte contre l'État pour faute.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne