Justice : quand les politiques critiquent les juges

Si les politiques ont souvent affiché leur désamour de la justice, les magistrats de leur rendent bien.

"Entre la politique et la justice, ce n'est pas une grande histoire d'amour", explique Linh-Lan Dao, journaliste à Franceinfo. Elle affirme que Marine Le Pen, candidate Front nationale à l'élection présidentielle dont deux proches ont été mis en examen n'a pas mâché ses mots lors de son meeting à Nantes dimanche 26 février. "Les magistrats sont là pour appliquer la loi, pas pour l'inventer, pas pour contrecarrer la volonté du peuple, pas pour se substituer aux législateurs" avait alors déclaré la présidente du Front national.

"Le Mur des cons" dévoilé en 2013

La journaliste explique que l'entourage d'Alain Juppé a eu le même discours en 2004 lorsqu'il a été condamné dans l'affaire des emplois fictifs de la mairie de Paris. Son ami, Alain Marsaud reprochait aux juges leurs positionnements politiques. Et si les politiques affichent leur désamour de la justice, les magistrats le leur rendent bien : "le Mur des cons" des hommes politiques filmé par France 3 en 2013 dans un local du Syndicat de la magistrature l'a prouvé. "Sa présidente Françoise Martres doit être jugée en correctionnelle pour des faits d'injures publiques", conclut Linh-Lan Dao.

Vous êtes à nouveau en ligne