Justice : journée morte dans les tribunaux

France 3

Avocats et magistrats bloquent ce vendredi 30 mars des tribunaux de grande instance dans toute la France. Ils dénoncent notamment la volonté des pouvoirs publics de faire passer cette réforme en force. Quelles sont leurs craintes ? 

Une journée "Justice morte" dans les Hauts-de-France, et un symbole à Valenciennes (Nord), un cercueil, pour annoncer le décès programmé de la justice. Les syndicats l'affirment : dans son projet de loi, la garde des Sceaux a une vision purement gestionnaire. Une justice, selon eux, déshumanisée.

Magistrats et avocats unis dans la contestation

Ici à Béthune (Pas-de-Calais), les avocats ont choisi d'arpenter les allées du marché pour exprimer leur colère, alerter les citoyens, disent-ils, car ils en sont sûrs : leur justice va s'éloigner d'eux. À Lille (Nord), les salles du palais sont vides ; toutes les audiences ont été reportées, comme dans tous les tribunaux des Hauts-de-France. La contestation contre le projet de loi est unanime ; aujourd'hui, les magistrats et greffiers se sont joints aux avocats. Une unité particulièrement rare.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne