Jeune homme tué à Nantes : le policier plaide désormais l'accident

FRANCE 3

Le policier auteur du coup de feu est revenu sur sa première version, et ne parle plus de légitime défense.

Dans quelle condition un policier a-t-il pu tirer sur un jeune conducteur de 22 ans et le tuer ? Le drame survenu mardi 3 juillet à Nantes n'est toujours pas éclairci, d'autant que le policier a plusieurs fois changé sa version des faits. Il a d'abord invoqué la légitime défense, mais vendredi il a expliqué que c'était un tir accidentel alors qu'il tente d'interpeller le jeune homme.

"Ça confirme ce qu'on dit depuis le début"

"C'est à ce moment-là, indique-t-il, dans le cadre de ce qu'il appelle un corps à corps, que le coup de feu est parti accidentellement pour toucher mortellement le conducteur", a révélé Pierre Sennès, procureur général de Nantes. Les proches de la victime sont eux soulagés, ils ont toujours contesté la légitime défense. "Ça confirme juste ce qu'on dit depuis le début (...) C'est une étape essentielle pour retrouver un peu de calme et de sérénité", indique un proche de la victime.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne