Jean-Marc Reiser : les parents de Françoise Hohmann sortent du silence

France 3

Jean-Marc Reiser, principal suspect dans la disparition de Sophie Le Tan, sera entendu vendredi 5 octobre par la juge d'instruction. Il avait déjà été soupçonné dans une autre disparition, celle de Françoise Hohmann en 1987, avant d'être acquitté. Les parents de la jeune femme sortent du silence.

Trente et un ans plus tard, le mystère n'est toujours pas résolu. La disparition de Sophie Le Tan à Strasbourg (Alsace) a replongé les parents de Françoise Hohmann en plein cauchemar. Jean-Marc Reiser, soupçonné du meurtre de la jeune étudiante, aurait été impliqué dans la disparition de leur fille en 1987. La nouvelle a fait l'effet d'un choc pour la famille. "Quand on est rentré de vacances, j'ai rentré le journal et on ne savait encore rien. Je lis les titres et je vois le nom 'Reiser'. Ça m'a tout de suite agressé. Ça recommence, c'est la même histoire", déplore Mariette Hohmann.

Acquitté pour la disparition de Françoise Hohmann

Françoise Hohmann a 23 ans lorsqu'elle disparaît en 1987. Elle travaille alors comme représentante de commerce. Les enquêteurs se penchent rapidement sur l'un de ses anciens clients, Jean-Marc Reiser. D'abord laissé hors de cause, il est jugé en 2001 pour la disparition de Françoise Hohmann. Faute de preuves, il est finalement acquitté. Une décision inacceptable pour les proches de la jeune femme, qui vivent dans "l'espoir d'une justice".

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne