Hongrie : les migrants en détention

France 2

Le chef du gouvernement hongrois Viktor Orban vient d'obtenir de son parlement un vote permettant la mise en détention des migrants arrivant dans son pays, dans l'attente de l'examen de leur demande d'asile.

Ils sont des milliers à camper, dans le froid, à la frontière hongroise. Ceux qui font une demande d'asile officielle seront placés en détention provisoire dans l'attente de l'examen de celle-ci. Les autres devront rebrousser chemin et reprendre, pour la plupart, la route de leur pays d'origine. Une mesure radicale votée par le parlement hongrois à la demande du Premier ministre Viktor Orban.

Une décision illégale selon le droit européen

"La crise migratoire va continuer tant qu'on ne s'occupera pas de ses racines profondes. Cela va durer jusqu'à ce que tout le monde reconnaisse que les migrants sont le cheval de Troie du terrorisme", a-t-il déclaré devant la dernière promotion des membres de la garde aux frontières de son pays. Ce vote va à l'encontre du droit européen et des conventions internationales, isolant encore un peu plus la Hongrie au sein de l'Europe.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne