"Gilets jaunes" : une arrestation fait polémique

FRANCEINFO

Interpellé après avoir organisé le rassemblement d'une dizaine de "gilets jaunes", Alexandre Chantry a protesté face aux policiers.

Sur une vidéo tournée le 22 janvier dernier, une petite dizaine de "gilets jaunes" est réunie devant le Grand Palais de Lille (Nord). Alexandre Chantry, figure locale du mouvement est alors arrêté par les forces de l'ordre. Il conteste son interpellation.

Une arrestation illégale ?

Ce rassemblement peut-il être considéré comme une manifestation, comme l'affirme le policier ce jour-là ? Nous avons posé la question à une avocate qui confirme : "On rentre parfaitement dans la définition" d'une manifestation. Toute manifestation doit être déclarée en mairie ou préfecture. L'interpellation du "gilet jaune" est-elle légale pour autant ? "Je pense que oui, c'est légal, mais ce n'est pas dans l'esprit de la loi", précise Me Olivia Montenot. Alexandre Chantry a passé quelques heures en garde à vue. Tout organisateur d'une manifestation non déclarée risque six mois d'emprisonnement et 7 500 € d'amende.

Vous êtes à nouveau en ligne