"Gilets jaunes" : un fichier pour les casseurs ?

FRANCE 3

Face à ces violences et dérapages, le gouvernement réfléchit à un fichage des casseurs. 

En plein cœur de Paris se sont déroulées des scènes de guérilla urbaine, qui se répètent ces dernières semaines. Il est difficile de définir un profil type pour ces individus violents, qui appartiennent parfois à des groupuscules extrémistes, ou sont des "gilets jaunes" radicalisés. Aujourd'hui, pour mieux encadrer les manifestations, certains députés de la majorité évoquent un fichage des casseurs.

L'idée n'est pas nouvelle

"On est capable, pour des hooligans dans les stades, d'interdire des gens à venir assister à un match de foot. Je crois qu'il faut des réponses de cette nature-là pour ceux qui ont la volonté parfois de tuer lors des manifestations", explique Stanislas Guerini (LREM), sur CNews. L'idée n'est pourtant pas nouvelle. Un juge peut déjà interdire à une personne de manifester si elle a déjà commis des violences sur la voie publique.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne