Fraude au travail : 640 millions d'euros récupérés

FRANCE 2

De plus en plus de contrôles ont lieu, notamment pour débusquer des travailleurs détachés. France 2 a suivi une équipe d'inspecteurs.

Quand ils arrivent sur un chantier, ils ne sont jamais attendus. Les inspecteurs cherchent des travailleurs étrangers détachés en France. Après avoir posé quelques questions, ils rentrent sur un chantier et vérifient par eux-mêmes. Une quinzaine d'ouvriers espagnols leur montrent alors leurs papiers. Et à première vue, la moitié de ces détachements n'a pas été préalablement déclarée. "Très souvent, on évoque l'imprévu", commente Mamé Dramé, contrôleur du travail. Si le travail détaché est suivi de si près, c'est qu'il a causé du tort aux entreprises françaises et à leurs salariés.

Moins 30% de travailleurs détachés dans le bâtiment

Jean-Pierre Garcia, qui auparavant employait 25 employés dans son exploitation agricole, œuvre désormais seul avec son fils. Impossible en effet pour lui de lutter contre ces travailleurs 30% moins chers. Le travail détaché est pourtant légal, mais certains employeurs profitent de la vulnérabilité de ces salariés étrangers pour frauder, en oubliant la déclaration préalable ou en bafouant leurs droits. La peur des contrôles commence cependant à porter ses fruits. Le recours aux travailleurs détachés dans le bâtiment a diminué de 30%. De plus, une directive européenne va durcir les règles à partir du 30 juillet 2020.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne