Erreurs médicales : comment sont-elles répertoriées et indemnisées ?

France 3

Chaque année, des dizaines de milliers d'erreurs médicales sont répertoriées en France. La journaliste Manon Bougault fait le point.

Les plaintes de patients d'un médecin de Grenoble (Isère) qu'ils accusent d'erreurs médicales graves posent le sujet des indemnisations des victimes en cas de problème. "Difficile d'avoir des chiffres précis", annonce Manon Bougault en plateau. "C'est toujours un sujet tabou. Mais l'association Le lien, spécialisée dans ce domaine, estime le nombre d'erreurs médicales à 70 000 par an en France", ajoute la journaliste de France 3.

2% des actes

"Ça peut paraître beaucoup, mais en réalité c'est moins de 2% des actes médicaux réalisés chaque année", précise-t-elle. Il y a ainsi deux catégories d'erreurs médicales répertoriées. "La première, l'accident médical fautif, c'est par exemple l'instrument qu'on a oublié dans votre ventre lors d'une opération. C'est aussi le mauvais médicament qui vous a été prescrit", illustre la journaliste.

La deuxième catégorie, l'accident médical non fautif, serait une complication pendant une opération ou encore une infection nosocomiale attrapée à l'hôpital. Les victimes peuvent, entre autres, avoir une conciliation à l'amiable, ou aller en justice.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne