DIRECT. "Pendant 35 ans je n'ai fait qu'aider les autres", déclare Patrick Balkany à son procès

Le maire de Levallois-Perret (Hauts-de-Seine) arrive au palais de justice de Paris, le 22 mai 2019. 
Le maire de Levallois-Perret (Hauts-de-Seine) arrive au palais de justice de Paris, le 22 mai 2019.  (AFP)

Après avoir étudié les accusations de fraude fiscale, le tribunal correctionnel de Paris se penche sur la personnalité de Patrick et Isabelle Balkany, avant l'ultime réquisitoire jeudi.

Derniers jours de comparution pour Patrick et Isabelle Balkany. Jugés depuis le 13 mai devant le tribunal correctionnel de Paris, le maire et la première adjointe de Levallois-Perret (Hauts-de-Seine) encourent jusqu'à dix ans de prison, notamment pour "blanchiment habituel de fraude fiscale aggravée".

De multiples accusations. L'accusation reproche aux époux Balkany des années de dissimulation, d'un magot en Suisse à de somptueuses propriétés aux Antilles et au Maroc, masquées par un chapelet de sociétés-écrans.

Quatre semaines de procès rocambolesque. A la barre et en dehors, le procès a été marqué par des moments pour le moins extravagants. A l'issue de la première journée d'audience, Patrick Balkany avait donné le ton en reprenant publiquement son avocat, Eric Dupond-Moretti, sur son âge.

Vous êtes à nouveau en ligne