Délinquance : un effet "gilets jaunes" ?

FRANCE 2

La délinquance est en hausse depuis le mois de novembre. Cambriolages, vols... Des forces de l'ordre font le lien avec le mouvement des "gilets jaunes", qui les empêcherait d'assurer efficacement leurs autres missions.

C'est un bilan qui interpelle les autorités : la petite délinquance repart à la hausse. Sur les trois derniers mois, de nombreux indicateurs sont dans le rouge. Les cambriolages et les vols dans les véhicules ont augmenté de 5%, quand les vols à la tire et les vols violents sans arme ont augmenté de 4%. Quand on regarde de près les statistiques, la plupart de ces infractions a augmenté précisément à partir de novembre dernier, date du début du mouvement des "gilets jaunes" et d'une mobilisation exceptionnelle des policiers et des gendarmes. Pour certains membres des forces de l'ordre, c'est tout sauf un hasard.

Des nouvelles bandes organisées en cause ?

Mais selon des spécialistes, la délinquance est souvent cyclique et il est trop tôt pour faire un lien. "Il faut du recul. La criminalité est un phénomène très complexe qui, généralement, n'a pas une seule cause ou explication", indique Christophe Soullez, de l'Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales (ONDRP). Parmi les autres explications avancées figure l'apparition de nouvelles bandes organisées ou de réseaux de délinquants venus de l'étranger.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne