Coronavirus : l'appareil juridique repensé

France 3

À l'heure du déconfinement, c'est un tout nouveau monde qui se présente au secteur de la Justice. Les audiences ont repris et de nombreux dossiers en retard sont à traiter. 

Devant l'entrée du tribunal de Vesoul (Haute-Saône), les consignes sont claires. "On respecte les distances de sécurité, on se lave les mains avec du gel en rentrant à l'intérieur", indique un agent de sécurité à un visiteur. Le lieu reste fermé au public, seuls les justiciables et leurs avocats ont le droit de rentrer, tout en gardant leurs distances. "Bien sûr, cela rend compliquée la pratique, mais ce n'est pas parce que la pratique est compliquée que nous n'exerçons pas avec fougue et toujours avec le même entrain", assure Catherine Bertholde, avocate.

"Il faut organiser les audiences quand elles sont absolument nécessaires"

Au tribunal, le fonctionnement de la chaîne judiciaire a dû être repensé. Pour la présidente du tribunal, il était important de reprendre les audiences. "C'est faire en sorte de limiter le présentiel, pour recentrer le juge sur ses missions essentielles, au cœur de l'humain et d'organiser l'audience quand elle est absolument nécessaire", indique Claire-Marie Casanova, présidente du tribunal judiciaire de Haute-Saône.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne