Climat : le gouvernement répond à la pétition à succès

France 2

Dans une interview au Parisien, le ministre de la Transition écologique a répondu à la pétition qui vise à forcer l'État à lutter contre le dérèglement climatique. François de Rugy s'est dit opposé au fait que la justice demande des comptes à l'État.

La pétition lancée par quatre associations (Notre Affaire à Tous, la Fondation pour la Nature et l’Homme, Greenpeace France et Oxfam France) en faveur d'une action en justice contre l'État français "pour qu'il respecte ses engagements climatiques" a été signée par plus de 1,7 million de personnes. Dans le Parisien, le ministre de la Transition écologique a réagi : "J'ai été agréablement surpris. Je suis heureux que les citoyens s'expriment pour lutter contre le dérèglement climatique", indique François de Rugy.

Grand débat national

Mais si le ministre soutient le fond, il désapprouve la forme, notamment le fait que les associations souhaitent mener une action au tribunal administratif pour carence fautive de l'État. "Ce n'est pas dans un tribunal qu'on va faire baisser les émissions de gaz à effet de serre", a précisé François de Rugy. Le ministre met en avant le grand débat national à venir et incite les citoyens à y participer.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne