"C’est complètement antidémocratique" : la colère des Américains après la réforme fiscale de Donald Trump

La majorité républicaine de la Chambre des représentants a fait voter les 1 450 milliards de dollars de baisses d’impôts. Mais tous les Américains n’en bénéficieront pas de la même façon.

"Ce projet de loi c’est de la merde ! Ça va tuer plein de gens !" Alors que de nombreux Américains protestent en plein Sénat, la réforme fiscale de Donald Trump est adoptée. Le texte, voté le 20 décembre, prévoit 1 450 milliards de dollars de baisses d’impôts sur 10 ans. Mais cette réforme, que les élus républicains cherchent depuis plusieurs années à faire passer, est très inégalitaire. 

Les plus aisés avantagés

"Je suis très en colère car 82% des bénéfices finiront chez les 1% les plus riches du pays, c’est complètement antidémocratique." s’emporte une Américaine. Cette réforme va massivement réduire les impôts des entreprises et des Américains les plus aisés, au détriment des revenus les plus bas. Selon les estimations, les plus pauvres, soit 22,5% de la population, n’économiseront que 2,2 milliards de dollars, tandis que les 1% les plus riches économiseront 60 milliards de dollars d’impôts en 2019.

"C’est un transfert de richesses des pauvres vers les riches pour créer des milliards de dettes qu’ils utiliseront comme excuse pour couper dans les aides à la santé et dans la Sécurité sociale." dénonce un autre Américain. En effet, la réforme fiscale vise également l’Obamacare. Les plus démunis devront ainsi dépenser davantage pour leur assurance-santé. Pour les Américains venus manifester leur colère devant le Sénat, c’est inadmissible : "Ce projet de loi va enlever le filet de sécurité dont nous avons besoin !" alors que "la santé est un droit de l’Homme !"

Vous êtes à nouveau en ligne