Carlos Ghosn, le patron de Renault, inculpé au Japon pour dissimulation de revenus

France 2

Carlos Ghosn, le PDG de Renault, va-t-il passer Noël en prison au Japon ? Après trois semaines de garde à vue, la justice japonaise vient de l'inculper pour dissimulation de revenus.

C'est une passe difficile pour Renault. Trois semaines jour pour jour après son arrestation, le président de Renault vient, lundi 10 décembre, d'être inculpé formellement par la justice japonaise pour malversations, après avoir dissimulé ou omis de déclarer au fisc des montants allant jusqu'à 38 millions d'euros entre 2010 et 2015, explique Arnauld Miguet, en direct de Tokyo, au Japon.

10 ans de prison ?

Ce n'est donc pas la fin du calvaire pour Carlos Ghosn, qui ne sera pas libéré sous caution. C'est une faveur qui n'est pas octroyée aux étrangers. Le PDG de Renault risque un nouveau mandat d'arrêt pour d'autres motifs. Son procès devrait avoir lieu selon le droit japonais dans les 50 jours qui viennent. Carlos Ghosn devrait faire face à trois juges et risque jusqu'à dix ans de prison, indique Arnauld Miguet depuis le Japon.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne