Besançon : l'anesthésiste reste en liberté

FRANCE 3

Après une audience de plusieurs heures au tribunal de Besançon (Doubs), l'anesthésiste est ressorti libre, sous contrôle judiciaire. 

Soulagé de ne pas aller en prison, Frédéric Péchier enlace une de ses filles en salle d'audience dans la nuit de jeudi 16 à vendredi 17 mai, à Besançon (Doubs). Il est un peu plus de 4 heures du matin et l'anesthésiste accusé d'avoir empoisonné 17 personnes vient d'apprendre qu'il est laissé libre, sous contrôle judiciaire. Vendredi 17 mai au matin, par la voix de leur avocat, les victimes jugent ce maintien en liberté difficile à accepter. "Pour eux, cela a été une stupéfaction (...) hier soir j'étais persuadé, je le dis honnêtement, que le docteur Péchier finirait en prison", a précisé Me Jean-Michel Vernier.

Le parquet compte faire appel

Mis en examen en 2017 pour sept premiers cas, Frédéric Péchier est désormais soupçonné d'empoisonnement sur 17 autres patients, dont sept sont décédés. Entre 2008 et 2016, on lui reproche d'avoir empoisonné des poches de produits injectés aux malades. Le parquet a décidé de faire appel de ce maintien en liberté. Il devrait être examiné dans les 15 prochains jours.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne