"Bébé secoué" en Ille-et-Vilaine : une nourrice condamnée à sept ans de prison

Guipry-Messac (Ille-et-Vilaine).
Guipry-Messac (Ille-et-Vilaine). (GOOGLE MAPS)

Les faits remontent à avril 2014, la victime gardera des séquelles toute sa vie.

Une ancienne nourrice a été condamnée vendredi 31 janvier à sept ans de prison pour avoir secoué un bébé de quatre mois dont elle avait la garde, rapporte France Bleu Breizh Izel. La petite fille est restée lourdement handicapée.

Le verdict est tombé après quatre jours d'audience devant les assises d'Ille-et-Vilaine. Les experts médicaux se sont succédé pour apporter leur éclairage. D'après eux, la petite fille a été victime du syndrome du "bébé secoué". Quatre de ces médecins ont même été catégoriques : les faits se sont produits dans la journée du 28 avril 2014, lorsque le bébé se trouvait chez sa nourrice à Guipry-Messac, au sud de Rennes.

L'accusée dément

Selon l'avocat de l'ex-nourrice, rien ne permet de garantir que les violences ont été causées par sa cliente. Il s'est appuyé sur d'autres rapports médicaux pour expliquer les lésions de la petite fille. De son côté, l'accusée a toujours nié son implication.

Outre les sept ans de prison, l'ancienne assistante maternelle, aujourd'hui âgée de 63 ans, sera également inscrite au fichier des délinquants sexuels et violents.

Vous êtes à nouveau en ligne