Affaire Vincent Lambert : des experts de l'ONU réquisitionnés

FRANCE 3

Au lendemain de la décision de la Cour d'appel de poursuivre les soins de Vincent Lambert lundi 20 mai, les parents du patient ont saisi le Comité international pour les droits des personnes handicapées (ONU).

Quel va-t-être l'épilogue de cette affaire qui anime le débat public depuis plus de dix ans ? Lundi 20 mai, la Cour d'appel a ordonné la reprise des soins de Vincent Lambert, en état végétatif depuis 2008 suite à un accident de la route. Le Comité international pour les droits des personnes handicapées va examiner la requête des parents de Vincent Lambert, pour la reprise des soins. "Cela va prendre pas mal de temps, au mieux plusieurs mois, voire plusieurs années", précise le journaliste Clément Weill-Raynal depuis le CHU de Reims, dans la Marne.

Un avis consultatif

Quelque 18 experts indépendants, juristes spécialisés, auront pour mission de veiller à ce que les droits des personnes handicapées soient bien respectés. "Il faut quand même savoir que les avis de ce comité de l'ONU ne sont que consultatifs. La France ne sera pas tenue de s'y conformer une fois que l'avis aura été rendu."

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne