Affaire Estelle Mouzin : des fouilles ont eu lieu chez l'ex-femme de Michel Fourniret et n'ont rien donné

Michel Fourniret dans une voiture de police, le 21 mai 2008, à Charleville-Mézières (Ardennes).
Michel Fourniret dans une voiture de police, le 21 mai 2008, à Charleville-Mézières (Ardennes). (ALAIN JULIEN / AFP)

Les recherches ont été menées dans le jardin de la propriété de la deuxième épouse de Michel Fourniret, dans les Yvelines, vendredi 7 septembre.

Les juges chargés de l'enquête sur la disparition d'Estelle Mouzin ont ordonné des fouilles chez la deuxième épouse de Michel Fourniret dans les Yvelines, a appris France Inter de source proche de l'enquête. Ces fouilles, menées dans le jardin de la propriété, ont eu lieu vendredi 7 septembre au matin et n'ont rien donné.

Estelle Mouzin, alors âgée de 9 ans, a disparu le 9 janvier 2003 sur le chemin du retour de l'école de Guermantes (Seine-et-Marne). Les enquêteurs se s'étaient lancés sur la piste du tueur en série Michel Fourniret dès le mois de juillet 2003. Lors d'une audition le 2 mars dernier, Michel Fourniret avait fait dans cette affaire des "aveux en creux", selon maître Corinne Herrmann, l'un des avocats du père d'Estelle Mouzin.

Cinq meurtres et deux assassinats

Le tueur en série, condamné à la perpétuité en 2008 pour cinq meurtres et deux assassinats, a fait selon elle cette déclaration lors d'une audition dans le bureau de la juge d'instruction Sabine Kheris. Cette dernière est chargée de l'enquête sur les meurtres de Marie-Angèle Domece en 1988 et de Johanna Parish en 1990, que Michel Fourniret a avoués mi-février.

Corinne Herrmann estimait que les déclarations de Michel Fourniret sont un "élément nouveau, fort et important". En mai dernier, les avocats d'Eric Mouzin, qui estiment que la piste Fourniret n'a pas été suffisamment explorée, ont demandé le dessaisissement de la PJ de Versailles. Ils ont été déboutés de cette demande.

Vous êtes à nouveau en ligne